VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne


VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

L’éditrice Antoinette Fouque et Les Editions des femmes

L'éditrice ouvre une première librairie du côté de Saint-Germain-des-Prés à Paris et y présente les livres écrits par des femmes. Antoinette Fouque (www.leparisien.fr/laparisienne/actu-people/personnalites/videos-mort-d-antoinette-fouque-cofondatrice-du-mlf-21-02-2014-3613201.php) s'est rendue compte combien les femmes occupent une place mineure dans le milieu de l’édition en côtoyant les cercles intellectuels. Les librairies inaugurées par Antoinette Fouque restent ouvertes de 11 heures à minuit, il s'agit d'endroits de débats où les livres, journaux et revues sont à la disposition des visiteurs.

Une militante de toutes les luttes

Antoinette Fouque participe à des conférences à l'ONU comme dans le monde entier pour prendre la défense des droits des femmes. Antoinette Fouque s’engage pour l'opposanteAung San Suu Kyi face à au régime militaire birman. Chevalier des Arts et lettres et Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, cette militante de toujours s’éteint en février 2014.

Auteur et théoricienne

Antoinette Fouque n'était pas réellement en accord avec l'essayiste Simone de Beauvoir et sa théorie du 2e sexe. En 2013, elle dirige l'écriture du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui rend hommage à celles qui ont été écartées de l'Histoire depuis quarante siècles. Dans 3 ouvrages, L'écrivaine développe la féminologie. Bien sûr, Antoinette Fouque a participé à différents ouvrages collectifs et à de nombreux entretiens.

C’est au début des années 1970 à la faculté de Vincennes qu’Antoinette Fouque débat au sujet de la sexualité féminine aux côtés de la psychanalyste féministe Luce Irigaray. La jeune femme a exercé la profession d'enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres. Parallèlement à son métier d’enseignante, Antoinette Fouque est critique littéraire pour plusieurs sociétés d’édition et écrit des notes de lecture pour une troisième.

Encore active aujourd’hui, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque se positionne à gauche. La militante siège au parlement européen pendant cinq années, elle s'était présentée sur la liste du MRG. La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement de Strasbourg. En 2015, les droits des femmes sont encore menacés et l'AFD combat pour réfréner la poussée des extrémismes.

Antoinette Fouque, du Mouvement de libération des femmes à l'AFD

Elle est au nombre des militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes. Avec d’autres activistes, Antoinette Fouque choisit de déclarer le Mouvement de libération des femmes comme une association, à la fin de la décennie soixante-dix. Au début des années 80, Antoinette Fouque se met en retrait du Mouvement de libération des femmes quand elle part pour les Etats-Unis. Le mouvement est à cette période en proie à des luttes intestines et perd de l’influence.