Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr


Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

En 1972, Antoinette Fouque (www.telerama.fr/idees/antoinette-fouque-la-mort-d-une-pionniere-de-l-emancipation-feminine,109016.php) débat sur la sexualité féminine aux côtés de la psychanalyste Luce Irigaray. Avec son directeur de thèse, le critique Roland Barthes, la jeune femme prépare un DEA. C’est pendant cette période qu’elle côtoie la théoricienne Monique Wittig. C’est elle qui a lancé le groupe nommé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF. Antoinette Fouque est critique littéraire pour 2 sociétés d’édition en plus de l'enseignement.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque va garder jusqu'à sa mort un enracinement politique marqué à gauche de ses années passées dans un contexte ouvrier. C'est à Marseille que se passe son enfance. C'est à Marseille qu'Antoinette Fouque a vu le jour en octobre 1936

"Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction. Il raconte quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque se distingue de Simone de Beauvoir et son concept du 2e sexe. Naturellement, Antoinette Fouque a écrit dans divers ouvrages collectifs tels que "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Portraits choisis".

Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque

En ce début de XXIe siècle, les droits des femmes se trouvent encore menacés et l'AFD lutte dans le but d'empêcher la montée des extrémismes. Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée à l'initiative d'Antoinette Fouque se positionne à gauche. La notion d'égalité est un thème central du mouvement AFD.